Immobilier : Et si vous pensiez à investir dans un garage

Accueil / Immobilier : Et si vous pensiez à investir dans un garage

Et si vous pensiez à investir dans un garage

On n’y pense pas tout de suite, mais investir dans un garage peut être bien plus rentable que cela ne paraît. La raison est toute simple, le garage ne nécessite pas d’entretien et les charges sont vraiment réduites. Ce qui donne aux propriétaires la possibilité d’investir moins pour gagner plus. On estime à environ 6 et 9 % le rendement annuel d’une telle structure. Le processus n’est pas différent de celui de l’investissement locatif. Il suffit de devenir l’heureux propriétaire d’un tel emplacement et de le louer ensuite à un tiers. 

QUELLE EST LA VALEUR DE L‘INVESTISSEMENT

Dans la capitale : Paris

L’investissement dans un garage est l’un des plus lucratifs sur le marché immobilier. Le fait est qu’il rapporte entre 6 et 9 % de rendement par an contre 3 ou 4 % dans le cas d’un appartement. Bien entendu, la rentabilité dépend du prix d’achat qui lui est fortement lié à la zone d’implantation. Ceci signifie qu’en fonction des communes et des quartiers, ce prix peut être plus ou moins élevé.
Les prix affichés en régions parisiennes sont généralement fixes et ne dépassent pas en moyenne 15 000 €. Cependant, à Paris, le prix d’achat d’un garage peut monter jusqu’à 24 500 € en moyenne. Il existe encore des disparités qui s’observent selon les zones. À Saint-Germain-des-Prés ou dans les Marais, par exemple, qui sont des zones très prisées, le prix peut grimper jusqu’à 60 000 €. Ici, les loyers varient entre 50 et 200 €/mois.

À Montpellier

Naturellement, ici les prix d’achat sont plus abordables que dans la capitale. Ils varient entre 6000 et 25 000 €, exemple ce garage dans la résidence des Ormeaux. Les loyers quant à eux, sont situés dans l’intervalle 45 et 600 €. Le propriétaire peut proposer un loyer plus ou moins proche de ces extrêmes en fonction du niveau de sécurité et de la facilité de stationnement qu’offre son bien. Ainsi, si le garage est situé dans une zone très sécurisée et que le stationnement y est aisé, le propriétaire peut monter jusqu’à 600 €.

 

COMMENT CHOISIR SON GARAGE ?

Comme expliqué plus haut, c’est l’emplacement qui détermine le prix d’achat et de location du bien. Ce qui signifie que de lui va dépendre le succès de l’investissement. Comme pour tout bien immobilier d’ailleurs. À moins que le propriétaire ne décide d’utiliser son propre garage, il y a deux règles simples à observer dans le choix.
-    Cibler les meilleurs emplacements : le centre-ville et les secteurs où le besoin de stationnement se fait le plus sentir doivent être privilégiés. Il faut également penser à choisir un grand garage. Il doit pouvoir accueillir de grandes voitures. Sinon le propriétaire risque de limiter ses offres. Ce qui ne serait pas intéressant.   
-    La location libre : si l’objectif du propriétaire est uniquement de louer pour le stationnement, son bien n’est donc pas soumis à la loi sur les locations vides du 6 juillet 1989. Ce qui signifie qu’il a la possibilité de louer librement. Toutefois, il est plus prudent de rédiger un document à faire signer aux locataires. Ce contrat doit contenir la durée du bail, le montant de la location et bien sûr le dépôt de garantie.

 

QU’EN EST-IL DE L’IMPÔT ?

Les garages ne sont pas imposés s’ils sont situés à plus d’un kilomètre de l’adresse du propriétaire. Mais dans le cas, où ce dernier déciderait d’offrir des services de gardiennage avec le garage situé dans sa demeure, ce dernier sera soumis à la taxe d’habitation. Le propriétaire a donc pleinement le droit de proposer son propre garage à la location. Cependant, il faut se rappeler que si l’adresse de la maison est différente de celle du garage aucune taxe ne s’applique. C’est donc nettement plus avantageux.

 

EN SAVOIR PLUS SUR LES TAXES

Concernant les garages, il y a deux différences importantes par rapport à une habitation, la taxe foncière reçue en règle générale à la mi septembre doit être acquittée au plus tard un mois après et cette taxe ne se règle qu'une seule fois par an. Comme tout bien immobilier, la taxe foncière est due par le propriétaire qui ne peut la refacturer à son locataire si le garage est loué. Malgré l'augmentation très importante que la taxe foncière sur les garages a subi, soit environ 22% entre les années 2005 et 2010, l'achat de box ou garage est toujours un placement très rentable.

Cet article est offert par Chaumond Immo


Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :





Date modification :

Copyright © CHAUMOND IMMO | Propulsé par idmedias

Retour haut de page